Helmina von Chézy an einen französischen Schriftsteller
Dresden, Mittwoch, 16. Juli 1823

Zurück

Absolute Chronologie

Vorausgehend

Folgend


Neayant reçu, Monsieur, Votre Lettre que le 15 Juillet, hier, je m’empresse d’y reprondre, quoique accablée d’occupations et de préparatifs de mon départ pour les eaux; Seulement pour vous faire parvenier, Monsieur Sans aucun délai L’empresser à ma vive reconnoissance, et de tout mon bonheur; sachant que c’est Vous qui voulés bien Vous charger de la réproduction, ou plutôt de la régéneration de mon ouvrage […] depuis que je n’ai en L’....ire Vos nouvelles productions, mon coeur les a ... – en quels temps vivons nous! – – – –

Tout en Vous assurant de mon zèle à Vous Satisfaire à tout ce que Vous pourrés, de..ier à légard de la traduction Littérale etc. etc. de mon Opéra je dois encore m’acquitter envers Vous d’un devoir, asséz pénible, mais indispensable, c’est, de Vour prier Monsieur, de ne point Vous engager à remplir une | tâche aussi pénible, Vous qui etes poete créateur, Sans avoir fait part à Mr: de Weber de Vos conditions, et Sans Vous être assuré de tous vos droits d’auteur avec lui. Mr. de Weber e moi nous sommes bien ensemble, et nous allons faire un contrat pour un nouvel ouvrage – Les droits d’auteur en France Sont mieux consolidés, mieux étendus qu’en Allemagne – un Compositeur allemand ne Sauroit Se faire une Idée de cela, et d’autant moins, s’il croit déjà que la mince et chétive rétribution qui revient en Allemagne au poëte est di trop. Néanmoins Mr de Weber qui desire ardemment que Son opéra Soit mis en Scène par l’Académie de Musique, Sera bien loin de S’opposer le moins du monde à ce que Vois, Monsieur, lui fassiés toutes les conditions que Vous jugerés à propos, et ce que je Vous en dis est Seulement pour Vous engager à ne pas négliger de | les fixer d’avance. Veuillés permettre, Monsieur, que je ne Vous en dise pas davantage, et veuillés […]croire qu’il a été plus que pénible pour moi de Vous en dire autant, mais que j’ai cru Vous devoir cet avertissement, fruit d’une expérience des plus amères de ma vie. Je Compte Sur Votre parfait discrétion, car je Vous le repete Mr de Weber et moi nous Sommes bien ensemble, et je réprendrai mes travaux pour lui, mais […] Sans avoir Suivi pour moi même le conseil que j’ai cru Vous devoir. Je vais m’occuper incessament de cette traduction Littérale que Vous me demandés Monsieur, et je vais parler avant de partir pour les Eaux à Mr de Weber pour l’engager à Vous ecrire, Monsieur, et Vous remercier de Vos aimables intentions à notre égard.

Croyés, que je lirai avec délices tout ce qu’un poëte, maitre aussi habile, génie aussi elevé, aura fait pour perfectionner mon foible ouvrage. Je ne Suis pas de ces auteurs infatués de tout ce qui Sort de leur plume, je tache | avec ardeur de me perfectionner pour l’art dramatique, la vanité mettroit à ce decir une barrière insurmontable, et c’est à moi qui Siéroit le plus mal du monde Si je vouloit mettre de l’amour propre à mes essays. Avancée cela, Monsieur, je crois pouvoir Vous assurer que Vous trouverés dans mon Euryante, ou mon Gérard de Nevers, Si Vous voulés, une teinte qui Vous plaira, et des éléments dont Vous aimerés, à construire une nouvelle production, digne de Votre noble génie. Malheureusement j’ai oubliée tout mon françois, mais je vais m’y remettre pour faciliter tous vos moyens de parvenir à notre but.

Je viens du finir pour la Scène allemande une Comédie en vers alexandriens, en deux actes […] l’Idée est nouvelle et dont je crois l’exécution assés heureuse. Comme les Règles y Sont Atrictement observés et qu’il y a beaucoup de gaité, je Suis tentée de Vous en faire passer une traduction Littérale par la Suite, si le Succès repond à L’attente de mes amis, mais je crains beaucoup que cela ne Soit trop insignifiant pour Vous, et je ne hasarderai cet envoy Si L’on m’en raffole, ce que je n’éspère pas. Il y a beaucoup de moyens pour les acteurs (quatre personnes) […] quantité d’intention et de finesses et assez de passion. Mais rien ne doit Vous distrain de Gerard de Nevers. Veuillées Monsieur recevoir […] de mon estime parfaite et de ma plus vive reconnaissance

Helmine von Chezy

J’aurais L’honneur de vous donner mon adresse dès mon arrive aux eaux.

Apparat

Incipit

Neayant reçu, Monsieur, Votre Lette que le 15 Juillet,

Verantwortlichkeiten

Übertragung
Eveline Bartlitz; Joachim Veit

Überlieferung

  • Textzeuge: Berlin (D), Archiv der Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften (D-Bbbaw)
    Signatur: NL H. von Chézy 881, Nr. 47

    Quellenbeschreibung

    • 1 DBl. (4 b.S. o.Adr.), stark fleckig

Textkonstitution

  • „x“Unsichere Lesung.
  • „Monsieur“Unsichere Lesung.
  • Unleserliche Stelle
  • queGelöschter Text nicht lesbar.
  • „que“Unsichere Lesung.
  • „Vos“Unsichere Lesung.
  • „mince“Unsichere Lesung.
  • „fassiés“Unsichere Lesung.
  • „[…]“Gelöschter Text nicht lesbar.
  • „mes“Unsichere Lesung.
  • Unleserliche Stelle
  • „decir“Unsichere Lesung.
  • „moyens“Unsichere Lesung.
  • Unleserliche Stelle
  • „[…]“Gelöschter Text nicht lesbar.
  • „finesses“Unsichere Lesung.
  • Unleserliche Stelle (ca. 1 words)
  • „reconnaissance“Unsichere Lesung.

      XML

      Wenn Ihnen auf dieser Seite ein Fehler oder eine Ungenauigkeit aufgefallen ist,
      so bitten wir um eine kurze Nachricht an bugs [@] weber-gesamtausgabe.de.